Historique

Septembre 1976, quinze enfants des amis sont accueillis sur la terrasse domiciliaire des Kabangu. Mabika Kalanda, Kaniki, Pasteur Yemba, etc. – quinze parents font confiance à Mme Heidi KABANGU et surtout, l’aident quotidiennement à réfléchir sur les programmes et les orientations possibles des enseignements dans notre pays.

Sur la terrasse, puis dans le garage, et enfin dans les baraques, les enfants apprennent tout bonnement leurs enseignements. La population ne cesse d’augmenter à mesure que les classes montent.

1980, quatre ans après, la CKP (Communauté Presbytérienne de Kinshasa) met à la disposition de cette école naissante son terrain de l’avenue Kimpese numéro 24 bis, quartier Yolo Nord, commune de Kalamu. Dès lors, de grandes constructions financées par des amis suisses sont entreprises. Ces mêmes amis fournissent l’infrastructure et le matériel pédagogique nécessaire.

En 1982, la première promotion achève l’école primaire. Les parents sont très heureux. L’épanouissement qu’affichent leurs enfants stimule les parents à exiger l’ouverture du niveau secondaire. Le choix de la section est si difficile que les parents se réunissent plusieurs fois pour décider de la section à organiser. Finalement, la section pédagogique “renforcée” (avec des cours de Statistiques, Latin, Comptabilité, l’étude des quatre langues nationales, et des stages pédagogiques obligatoires à partir de la 4ème) est retenue, afin d’offrir une large ouverture aux candidats qui achèvent le secondaire.

1986 voit l’ouverture d’une seule classe des enfants de cinq ans pour la Maternelle.

On assistera en 1991 à la brillante réussite de la première promotion aux Examens d’Etats. “Les Gazelles” peut se féliciter d’avoir formé ses premiers bons enseignants.

C’est cette même année, 1991, que “Les Gazelles” passe de l’école privée de la CPK au statut d’école conventionnée de la CPK.

En 1995, l’école obtient l’Arrêté Ministériel n° MIN EPSP/CABMIN/001/1733/95 du 11 Octobre 1995 portant agrément et autorisation de fonctionnement des écoles publiques dans la ville de Kinshasa, sous la dénomination de “Centre d’Enseignement Mboloko ‘Les Gazelles'”.

Le Centre d’enseignement Mboloko comprend alors une section maternelle (trois classes – 3 ans, 4 ans et 5 ans), une école primaire (6 classes) et une école secondaire des Humanités Pédagogiques.

En septembre 2002, la section Technique Coupe et Couture est ouverte et sera agréée trois ans plus tard sous l’Arrêté Ministériel n° MINESP/CABMIN/0644/2005  du 21 février 2005 portant ouverture et autorisation de fonctionnement de nouvelles classes, sections et options au sein des écoles dans la ville de Kinshasa.

 

L’objectif qui a milité en faveur du choix de ces deux section est simple et pratique ; les deux sections offrent directement une possibilité d’emploi aux candidats qui achèvent le cycle secondaire.

Les candidats qui terminent en section pédagogiques sont formés pour pouvoir tenir une classe à l’école primaire. Leurs homologues de la section Coupe et Couture ont l’avantage d’exercer directement le métier de couturier et d’en tirer profit.