Un poème pour la vie

Je suis à la quête de la vraie définition de la vie.
Mais chacun me l’a définie selon ce qu’il vit.
La vie sur terre.
N’est pas terre à terre
Car elle nécessite une prudence
Plus que celle des personnes qui clament
Le monde est vaste
Mais tous les hommes ne sont pas chastes
Le monde est plein de pièges
Voilà pourquoi toutes les femmes ne sont pas vierges
La terre est un satellite
Mais nous ne sommes pas tous des élites.
Garçon unique et aîné d’une famille chrétienne, j’ai quinze
ans d’âge. Tout au long de cette histoire, je vous donnerai ma
définition personnelle de la vie.

Né en 1999, le 2 juillet, j’étais un enfant, pas du tout turbulent. Très timide en groupe ; on se serait demandé, si je savais parler. Mais quelle était la raison pour laquelle cela m’arrivait ? La première est que tous mes deux parents m’initiaient à parler seulement français. Malheureusement pour moi, mon entourage ne parlait que lingala. N’ayant jamais appris à parler cette langue,  je ne comprenais absolument rien de ce qui se disait autour de moi. J’étais comme devant des personnes qui parlaient le chinois. Voilà pourquoi je donnais l’air d’être timide.

Ma grand-mère ainsi que mes parents l’ayant remarqué, s’en sont inquiétés. Ma grand-mère la première, furieuse que mes parents m’aient appris seulement le français, se décide de ne me parler qu’en lingala. C’est de là que j’ai commencé, petit à petit, à comprendre le lingala et à le parler mais avec beaucoup de lacunes…

 

KATOMPA TSHITENGE Josh
4ème HP


Ceci est un extrait ;  vous pouvez télécharger le texte intégral en cliquant ici.